Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/11/2007

L'histoire

Version 4.03 - 28/09/2008

Chapitre 2.- Atoll 66 ou Planche à voile pour Natacha.

Je savais que François Walthéry aimait le jazz et jouait de l’harmonica. Il a dessiné un livre « musical » avec Patrick Dewez, « Mambo à Buenos Ayres » avec Van Linthout aux décors et Thoots Thielemans à l’harmonica.


Cette histoire fut conçue en écoutant du jazz. François perçut un rythme « rock ‘n roll » et les méchants prirent des têtes empruntées aux Rolling Stones.

Comme j’ignorais si mon scénario serait retenu j’ai conçu une histoire intemporelle pouvant s’adapter à n’importe qui.

Le nom initial du comte de Froidbermont était "Comte de la Priz dà Cou-Hanh" ? Cela m'avait permis de sortir quelques pages plus loin "... votre compte électrique". 

Ce nom ne fut pas retenu par François parce que l’histoire devait être traduite en 8 langues et mon gag n’aurait été valable qu’en français.

Personnellement j’estime que les personnages secondaires doivent avoir une histoire.

C’est un comte issu d'une très vieille famille portugaise dont un neveu, jeune mousse, avait accompagné Christophe Colomb à bord de la Santa Maria en 1492. Le hasard fit qu'il fut à côté de la vigie. Ce fut lui qui découvrit l’Amérique pendant que la vigie se bourrait une bouffarde.

Christophe Colomb avait d’abord sollicité le Portugal avant l'Espagne. Ainsi la présence du mousse. La famille de la Priz dà Cou-Hanh a conservé le récit anecdotique et en est très fière. Mais la grande Histoire n'a retenu que le nom de Christophe Colomb.

Ce fut l'origine de la fête et de notre aventure. Je désirais restituer dans un autre contexte l'histoire de cette prestigieuse famille. Son ami, Auguste Mouton, irlandais de pure souche, propriétaire d’un vaste domaine à Tiha-Tiha a conservé son nom.

François avait carte blanche et pouvait tout faire avec mon scénario. Il a choisi le Comte de Froidbermont dont j'ignore l'histoire mais j’imagine que celle-ci doit être palpitante.

Et comme écrit un journaliste, Gaston Lecocq, j’ai introduit une égérie, Vaïtiare qui devient Téha sous la plume de François. Téha étant le prénom de l’épouse de Gauguin.

Scénario : Bruxelles. Lors d’une soirée de gala dans une somptueuse propriété du quartier des ambassades, Natacha est abordée par le majordome de la maison qui lui demande un petit service : porter un petit colis (contenant une paire de lunettes) à son fils, cuisinier sur l’atoll de Tiha-Tiha où, justement le lendemain Natacha y fera escale.

Cela vaudra à notre hôtesse une série de péripéties tout à fait inattendues, tout le monde semblant vouloir s’emparer du mystérieux colis, au grand déplaisir de Natacha qui aura souvent l’occasion de regretter son empressement à rendre service…

Heureusement, Walter, toujours aussi maladroit mais dévoué, volera au secours de sa chère hôtesse, avec l’aide de Téha, superbe et mystérieuse « vahiné ». Nos amis se heurteront à une belle collection d’affreux dans une aventure trépidante.

Ce sont les 40 ans de Natacha, sa 20ème aventure et les 10 ans des éditions Khâni. François Walthéry et Bruno Di Sano on mis tout leur savoir-faire dans un graphisme somptueux, tout en courbes et en mouvements. Les décors minutieux de Bruno Di Sano apportent une touche unique à cet album d’exception.


19178ce6e4c5e39f1fc41c7eb0eb1fb5.jpg

Les traits lumineux sont les voiles qui remuent sous la chaleur dégagée par le radiateur. C’est du grand art.

a23e57c4799951865db566bcb00cc26e.jpg


Dans la mer de rochers la Fiat blanche de Natacha fut totalement démolie.

N’ayant plus d’auto Jacques, un ami, lui a prêté sa Morgan. La plaque est celle de Paul Pevée, médecin à Cheratte, en remerciement. (Lire les auteurs).



Bruno Di Sano est un merveilleux décoriste que j’apprécie beaucoup. Il fallait démontrer la difficulté de l’atterrissage. Nous l’avons  conçue en trois images :

  e7f43d16989d358538365cd23f2e8fe7.jpg 

 1.- Les voitures de pompiers et la fumée montrent qu’il y a un problème.


4875ef8c0efbdfb178da0a4b2d387d54.jpg
2.- Le choc des roues sur la piste et les pompiers qui suivent indiquent la vitesse, la réussite de l’atterrissage et les lettres penchées sont le bruit.

 

941bfa16e3eb874822efc15d8047d54d.jpg

 


3.- Le grand art, une journée entière de travail : Le frein qui hurle dans un vacarme assourdissant. Le lecteur est devant l’avion.


Planche 12, case 1

 

 

 5dac8e1378dbddc37df46e40e9592ff3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Ronald David Wood né le 1er juin 1947 dans le quartier de Hillingdon à Londres  est connu pour sa participation au sein du Jeff Beck Group, des Faces de Rod Stewart et surtout avec les Rolling Stones.

Pas technicien pour deux sous, Ronnie incarne avant tout l'esprit de la guitare et du rock'n'roll.

 

Keith Richards est né le 18 décembre 1943 à Dartford dans le Kent. Il fut viré de chez lui quand son père vit qu'il ne ferait rien d'autre que de la musique.

Fan de Chuck Berry, il en est le digne fils spirituel et ce forçat de la musique s'appliquera à donner un son si particulier aux chansons des Rolling Stones.

Au début des années 60, il assure les parties de guitares avec Brian. En 69, avec l'arrivée de Mick Taylor, il délaisse quelques peu les soli au profit de la rythmique, et ce jusqu'à l'arrivée de Ron Wood.

Au contraire de Mick Jagger, il ne recherche la respectabilité que pour ses qualités de musicien. Pendant longtemps, il fut un grand consommateur de stupéfiants ce qui lui a valu bien des problèmes avec la justice. Des années 70, il n'en garde qu'un souvenir "poudreux", constamment suivi par son médecin personnel au cas où. On lui doit, en partie, durant cette période, Exile On Main Street, Sticky Fingers et d'autres chefs d'oeuvres.

Extrait du site du www.sympathyforthedevils.com.


Téha est mon empreinte. C'est Bruno Di Sano qui la dessine sinon c"aurait été une seconde Natacha nous dit François.

Lorsque j'ai imaginé l'histoire je l'avais appelée Vaïtiare. Ce fut un prénom qui me plaisait et j'avais trouvé une photo d'une jeune manequin dans le journal « La Meuse » de 1981.



0f6ab5ac447abb4f560655ac845beb82.jpg

"Guy d'Artet est aussi le papa de la nouvelle petite camarade de jeu de Natacha, la tout aussi affriolante Téha qui sous ses airs un peu évaporé de Vahiné, cache un jeu que ne renierait pas un certain James B. Alors, à quand les nouvelles aventures de Téha ?" (Gaston Lecocq, Proxi-Liège)


Planche 15, case 6

François présente un hommage à un héros de Tillieux, Bob Bang.

(Image à insérer : Bob Bang saute d’un train.)

Né à Huy en 1922, Maurice Tillieux s’est très tôt intéressé à la bande dessinée et au roman policier. Son goût pour l’aventure le pousse à suivre les cours de l’École de Navigation. 

En 1945, lors de la création de Jeep, il dessine 5 séries en même temps, soit un total de 20 planches mensuelles.

Sous divers noms d’emprunts à consonance américaine (John Cliff, James Jhames, Ronald Scott,...), il dessine les séries créées et scénarisées par son employeur Guy Depière, du Studio Guy. Il dessine notamment Zénobie, personnage féminin dont s’inspirera plus tard Willy Vandersteen pour donner forme au personnage de Bobette.

En 1947, il quitte le Studio Guy et entre à Heroic Albums avec un personnage de marin, Bob Blake, dit "Bob Bang".

Il crée ensuite Félix, le précurseur de Gil Jourdan.

François Walthéry adore mettre des phrases wallonnes dans les moments les plus dramatiques.

67d2c87ad562df7a40bc6eb8a29396f3.jpg

J’avais composé une mélopée en français qui sans être dramatique, n’était pas complètement idiote. « Tous en chœur avec moi : Elle est des nôtres … »

François a repris le chant de l'enterrement de l'Os Matî.

A Liège , en Outremeuse, les fêtes du 15 août se terminent le lendemain par le traditionnel « Ètermin da Matî L’Ohè » ou en français : « L’enterrement de l’Os Matî » Une tradition séculaire qui permet de dire au revoir aux restes d’une fête que l’on souhaite pouvoir revivre l’an suivant.

Cette dernière manifestation, accompagnée des larmes de nombreuses pleureuses, marque la fin de ces festivités liégeoises, et se terminent par un feu d’artifice tiré de la Passerelle.

Dans le cercueil on trouve un énorme os de jambon avec sa bouteille de pèkèt, ses carottes et ses bouquets de céleris.